Lac à la Truite

Adstock / Thetford Mines

Protégons notre lac:Saviez-vous que ?

  • Vitesse 10km/h
    Les balises de vitesse sont là pour aviser de la zone à protéger de l’érosion et la remise en suspension de sédiment qui favorise l’éclosion d’algue et la prolifération des plantes aquatiques.
    Elles sont installées à au moins 100 m de la rive ou plus pour respecter aussi une profondeur de 5m. Il faut limiter la vitesse de tous les bateaux et moto-marines à moins de 10km/h dans la zone
    entre la rive et ces balises. Les activités de nautique par un bateau devraient se faire au centre du
    lac. Car les vagues des bateaux et moto-marines ont un impact jusqu’à 100 mètres de la rive et jusqu’à 5 mètres de profondeur. En plus, les hélices de ses embarcations coupent les plantes aquatiques qui sont en zone peu profonde et favorisent leurs reproductions.
  • « Wake Boat »
    Les bateaux à vague (Wake-boat) sont beaucoup plus puissants et génère des vagues qui ont une énergie qui ont un impact jusqu’à 300 mètres de la rive et 15 mètres de profond. On a défini une zone sur la carte du lac pour pratiquer les activités à ces distances. Elle se situe dans la partie
    principale au centre du lac et à plus de 300 m de la rive.
  • Canards, Outardes
    Les oiseaux migrateurs (bernache, canard…) ne doivent pas être apprivoisés ni nourris. On doit les laisser faire leurs travaux naturellement. Normalement, il ne devrait pas être trop abondant ni
    trop présent autour de nos terrains, car ils vont plutôt nous éviter. Enfin si on les nourrit, ils vont produire des excréments et ne vont pas consommer les plantes et mollusques qui faire partie de leurs régimes. En plus, ils peuvent causer la dermatite du baigneur.
  • Re-naturalisation des berges
    Protection de nos rives, pour éviter de réchauffer l’eau trop rapidement, éviter la prolifération d’algues et de plante nous devons nous assurer de conserver un couvert végétal sur 5 mètres à partir de la rive. Plusieurs plantes joue un rôle idéal dans ces conditions parlez-en à des spécialistes de la question. (Serres, biologiste…).
  • Épandage d’engrais
    Les engrais sont interdits sur nos terrains, lors des pluies, ces derniers vont percoler vers le lac et favoriser les plantes et les algues aquatiques.
    Les savons et produits détergents ne devraient pas se retrouver dans le lac. Il favorise la dispersion des contaminants.
  • Lavage des embarcations :
    Si votre embarcation provient d’un autre lac où y a séjourné, assurez-vous de bien nettoyer, la cale, vivier, remorque, hélice et bateau pour détruire toute algue ou plante qui aurait pu s’y fixer.
    Certaines plantes sont envahissantes (Myriophylle à Épi…) sur les lacs et nous devons empêcher qu’elle ne se repende sur notre lac. Une station de lavage est disponible au lac du huit, au centre des loisirs.
  • Fossés et drains
    Les fossés et canaux de drainage vers le lac, attention ces arrangements favorisent l’apport de sédiment au lac et par conséquent de nutriment pour les plantes et algues. Assurez-vous de les laisser naturels et de favoriser leur drainage dans le sol plutôt qu’au lac.
  • Accès au lac
    Le chemin d’accès au lac devrait permettre à l’eau de s’éliminer de chaque côté du chemin et non de se rendre dans le lac, car elle apporte des sédiments qui favorisent le réchauffement et l’apport de nutriment.
  • Remorque rallonge
    L’association possède une remorque de rallonge de 7 mètres environ pour descendre vos bateaux sans empiéter avec les véhicules dans le lac. Adressez-vous à Jean Laplante au 418 338-4184, un dépôt de 20$ est exigé et remis au retour de la remorque.
  • Installation septique
    Les installations septiques sont là pour protéger le lac des matières fécales, urines, et produits détergents, elles sont gérées pour des vidanges périodiques par la municipalité. Cependant, il est de votre responsabilité de vous assurer de leurs bons fonctionnements. En cas de doute, faites-le vérifier. Utiliser des savons et détergents sans phosphates. Ne jetez pas de solvant dans ce dernier.
  • Zone fragile
    Les baies nord-ouest et Fortin sont des zones sensibles ou le poisson y fraie, il faut éviter de perturber ce milieu tout comme la zone humide à l’embouchure du lac qui agit comme tampon pour le lac.
    Plusieurs lacs au Québec sont morts ou sur le point de mourir. La pression liée à nos activités en est la principale cause. Notre lac est encore en bonne santé, mais des signes apparaissent montrant des impacts négatifs. (Reproduction du dorée jaune en forte baisse, présence de bloom d’algues en été, développement de plantes aquatique en croissance, les herbiers ont plus que doublé en 3 ans…) C’est un héritage important à protéger. Soyons vigilant et respectons cet endroit magnifique pour nous et pour ceux qui vont suivre.
Updated: 4 septembre 2020 — 03:58

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lac à la Truite © 2015 Frontier Theme
s2Member®